Les effets du cortisol aussi appelé hormone du stress


Parmi les facteurs liés à la prise de poids les plus communs, il est possible de citer la mauvaise hygiène alimentaire et le manque d’activité physique.

Pourtant, d’autres facteurs entrent également en jeu, comme les dérèglements hormonaux. Une hormone est particulièrement pointée du doigt dans la prise de poids : le cortisol.

Apprenez-en plus sur le lien existant entre le cortisol et la prise de poids dans cet article.

Qu’est-ce que le cortisol ?

Le cortisol est une hormone stéroïde sécrétée par la glande surrénale. Également appelé “hormone du stress”, le cortisol est naturellement produit par le corps humain. Ses effets sur ce dernier ne sont pas négligeables.

Le principal rôle du cortisol est la régulation des glucides dans l’organisme. Par un procédé connu sous le nom de néoglucogenèse, le cortisol active les enzymes hépatiques pour assurer la production de glucose qui passe dans le sang.

Néanmoins, et bien que le glucose se transforme en énergie qui alimente le corps, un excès de glucose peut conduire au diabète de type 2. Une tendance à l’hyperglycémie révèle généralement cette maladie et peut influer sur la prise de poids.

Notez que l’hormone du stress est ainsi appelée car le taux de cortisol varie dans la journée en fonction des situations stressantes rencontrées.

Lien entre cortisol et prise de poids

Le cortisol est l’hormone qui libère l’énergie nécessaire à l’organisme à partir des réserves de glucose situées dans le foie. Ainsi, face à une situation de stress, le cortisol s’active et commande au corps de trouver le moyen de revenir à son état normal. Le cortisol est, entre autres, responsable des “envies de sucre”.

Selon les recherches menées sur le sujet, un taux de cortisol trop élevé peut avoir des effets indésirables, voire s’avérer dangereux pour la santé. En effet, si le cortisol libère le glucose pouvant causer la prise de poids, l’excès de cortisol peut également augmenter les risques de :

  • maladies cardiovasculaires
  • hypercholestérolémie
  • hypertension artérielle, voire infarctus.

Par ailleurs, le cortisol est un puissant agent favorisant le stockage de graisse dans le corps. Celui-ci peut donc être à l’origine d’autres troubles métaboliques tels que l’ostéoporose, la sensibilité aux allergies, les troubles de la peau (eczéma), et la dépression.

Enfin, un taux de cortisol trop élevé peut également affaiblir le système immunitaire. Les globules blancs, responsables des défenses immunitaires diminuent, et, il est impossible de les rééquilibrer. Néanmoins, il reste possible de réduire le taux de cortisol en adoptant une meilleure hygiène de vie.

Comment le cortisol fait-il grossir ?

Le principe est simple : le corps a besoin d’énergie pour bouger et s’activer. Cette énergie, l’organisme la trouve dans les réserves de sucre et de graisse. Or, l’hormone qui gère le partage de cette énergie s’avère être le cortisol et le taux de cortisol sécrété par les glandes surrénales peut considérablement altérer la régulation du glucose.

L’exposition à des situations de stress favorise la surproduction de cortisol. Cet excès de cortisol influe alors sur la quantité de sucre dans le sang. Ainsi, au plus la quantité de cortisol sécrété dans l’organisme est grande, plus la production de glucose l’est également. À un certain point, le phénomène entraîne une grande fatigue causée par le trop-plein d’énergie et les hormones poussent le corps à se recharger en énergie.

Dans le cas de figure que nous venons de citer, le cortisol agit de pair avec la sérotonine, connue comme étant le transmetteur jouant un grand rôle dans les pulsions alimentaires. Il s’agit notamment des pulsions qui tendent vers les glucides. Cela explique que, lorsque l’humain est soumis à du stress, celui-ci développe une forte envie de sucres rapides. Or, les sucres rapides sont mauvais pour la santé puisque leur digestion rapide tend à les transformer en tissus adipeux plutôt qu’en énergie.